Changer de bocal pour
Changer la société



Edito

Par Anicet Le Marre
29.08.2022

Vivre sur MARS: la solution ? ou la bêtise humaine ?

 

La pandémie Covid, puis la guerre en Ukraine, ont détourné l'attention des Terriens de l'avenir incertain de leur planète. Les incendies géants de l'été et les déluges ravageurs sont venus nous rappeler les conséquences du dérèglement climatique et pointer l'issue fatale vers laquelle se dirige l'humanité.

Or, c'est l'Homme qui est responsable de ce dérèglement:

  • par le pillage et le gaspillage des ressources en énergie non renouvelable, d'abord du charbon, puis du pétrole et du gaz naturel, nécessaires à une production débridée de biens de consommation,
  • par les transports abracadabrantesques, à travers mers et continents, qui n'ont d'autre but que d'augmenter les profits en allant exploiter à vil prix une main d'oeuvre locale bien souvent misérable,
  • par la déforestation, notamment amazonienne, pour une production agricole temporairement juteuse, réduisant ainsi la décarbonation naturelle par les arbres et les plantes,
  • par le développement et l'ancrage d'habitudes alimentaires basées sur l'élevage industriel, très gros producteur, directement et indirectement, de gaz à effet de serre...

Pourtant, dès qu'une accalmie se profile, les humains oublient que leur planète est menacée de mort. Ou plutôt, ils veulent oublier ! Ils préfèrent se replonger la tête dans le sable et refusent de croire que le modèle de consommation "en abondance" puisse s'effondrer. Et quand je parle d'abondance ce n'est pas seulement des biens de consommation mais de la débauche de matière première et d'énergie qui ont été nécessaires à leur production.

Tout cela pour le seul profit des déjà nantis dont la morale n'est pas le moins du monde choquée par la désinvolture avec laquelle ils pillent notre planète. Ils continuent à vouloir toujours plus de croissance. Le marché est saturé? Qu'à celà ne tienne! ils ont inventé l'obsolescence programmée, une lamentable méthode pour continuer à vendre des produits de remplacement... obligatoire!

Et les humains continuent de croire les discours suivant lesquels la technologie et la science trouveront des solutions... Y compris s'il faut changer de planète ! "Quand la vie ne sera plus possible sur Terre, nous aurons trouvé le moyen d'aller vivre sur Mars". C'est le but du programme Artemis, actuellement mis en oeuvre pour nous rassurer sur l'avenir.


Des esquisses de projets d'îlots de vie sur Mars

Et pourtant, quelle bêtise!!!

En supposant que l'installation de quelques colonies Marsiennes devienne réalité, à combien d'humains cette possibilité sera-t-elle offerte?
La planète Mars ne pourra, au mieux, que tenter de sauver quelques riches illuminés qui iraient vivre en exil, dans une bulle où l'atmosphère terrestre serait artificiellement reproduite. Tandis que le reste de l'humanité mourrait à petit feu. Mais pour vivre quelle vie? Vivre pour vivre n'a aucun sens si cette vie doit se faire dans un vase clos, coupée du reste de l'Univers, comme celle du poisson rouge dans son bocal...

Mais alors? Pourquoi serait-il plus intéressant de fuir que de se retrousser les manches et d'ouvrir les cerveaux pour chercher vraiment à arrêter le désastre sur notre Terre? Car si les cerveaux se contentent de se mettre au service de la survie des quelques uns qui fuiraient sur Mars, cela voudrait dire que l'extermination de l'espèce humaine sur Terre s'accélérerait encore...

Alors qu'il est possible d'arrêter et d'inverser le processus de cette apocalypse programmée. Mais pour cela il faut obligatoirement remettre en cause - tout de suite et dans ses fondements - le système entier de société dans lequel nous sommes embarqués. Il faut être capable de se poser la question:

"Est-ce que j'ai besoin, pour vivre heureux, de tout ce que la société de consommation m'incite à acheter?... "


L'espoir pourrait venir des jeunes, si l'on éveillait leur conscience.


Un des outils parmi les plus démocratiques qui soient:

Le Référendum

Pourquoi n'est-il (quasiment) jamais utilisé?


Un nouveau dossier est disponible sur ce site:

On nous ment !



On a fait croire aux gens que la démocratie se résumait au droit de vote, que les pauvres doivent travailler pour les riches, que les riches sont nécessaires pour le bien des pauvres, que c'est comme ça et que ça ne changera pas. Et les gens l'ont cru... comme dans l'allégorie de la caverne de Platon.
Mais nous ne sommes plus au temps des cavernes. Les gens s'informent. Ils ne se laissent plus berner...


Ceci est une promesse politique...

 

Ce site c'est aussi: