Changer de bocal pour
Changer la société

Hommes et femmes de pouvoir et d'influence.

Ceux qui passent et ceux qui restent dans l'histoire.

Qui est qui?

Classement alphabétique:

BLUM - CHOMSKY - CINCINNATUS - DARWIN - DE GAULLE - EINSTEIN - GANDHI - JACQUARD - JAURES, MACRON - MANDELA - MARTIN LUTHER KING - MINC - MITTERRAND - Abbé PIERRE - VEIL -

Léon BLUM

Né le 9 avril 1872 à Paris, et mort le 30 mars 1950, à Jouy-en-Josas.

Figure du socialisme il fut l'un des dirigeants de la Section française de l'Internationale ouvrière (SFIO).

1936 à 1937: Président du Conseil des ministres du Front populaire et chef du gouvernement. En juin 1937, Léon Blum démissionne une première fois du poste de président du Conseil, à la suite du retrait du soutien communiste.

1938: Il retrouve brièvement ses fonctions de chef du gouvernement du 13 mars au 10 avril.

Lors de l'occupation de la France par les armées du Troisième Reich, il est emprisonné par le régime de Vichy, traduit en justice lors d'une parodie de procès, puis déporté à Buchenwald.

De décembre 1946 à janvier 1947, son cabinet sera chargé de mettre sur les rails les institutions de la IVe République.

C'est à Léon Blum que l'on doit notamment l'institution des congés payés et la réduction du temps de travail.


Noam CHOMSKY

Né le 7 décembre 1928 à Philadelphie (USA).
Intellectuel engagé de tendance anarchiste.

Noam Chomsky et Edward Herman constatent qu'en démocratie les élites ne peuvent pas se contenter d'user de la force pour asseoir leur domination et que les intérêts de la majorité de la population diffèrent de ceux de l'élite.

Dans leur livre La Fabrication du consentement (1988), ils expliquent pourquoi et comment les principaux médias participent au maintien de l'ordre établi: Le citoyen, noyé par un flot d'informations à sens unique, est empêché de porter analyse ou réflexion sur les bases du système et ne peut donc jamais le remettre en question.

Fervent défenseur de la liberté d'expression, Chomsky considère que l'utilisation du mot "terrorisme" permet aux gouvernements de se dédouaner de la dimension terroriste de leurs propres politiques.


CINCINNATUS (- 519 à - 430) vivait paisiblement sur son exploitation agricole, avec sa famille, ses esclaves et ses gens, élevant son troupeau et cultivant ses terres en toute simplicité.

Vers - 460, le gouvernement romain doit faire face à un fort soulèvement populaire organisé en armée. Une délégation de sénateurs viennent supplier Cincinnatus, réputé pour son courage et sa sagesse, d’accepter les pleins pouvoirs que le gouvernement veut lui donner afin de mater la rébellion.

Cincinnatus acceptera de quitter momentanément sa vie paisible et son domaine, pour tenter de sauver la République guettée par la guerre civile et l'anarchie. Après avoir rétabli l'ordre, au terme de seize jours, il restitue son pouvoir absolu et retourne labourer ses champs.

Devenu un exemple de bon commandement, de dévouement au bien public, de vertu et de modestie, il est considéré par les Romains, notamment les patriciens, comme un des héros du premier siècle de la République et comme un modèle de vertu et d'humilité.

Il est l'exemple même du comportement que devrait avoir tout élu ou représentant du peuple.


Charles DARWIN

Né le 12 février 1809 à Shrewsbury (Angleterre) – mort le 19 avril 1882 à Downe (Kent)

Naturaliste anglais célèbre par ses travaux sur l'évolution des espèces vivantes rapportés dans son ouvrage: De l'origine des espèces paru en 1859.

Sa théorie est que l'évolution des espèces découle du mécanisme de la sélection naturelle: Seuls les individus d'une espèce, les mieux adaptés à leur environnement, subsistent et se reproduisent. Les autres disparaissent. Les variations utiles donnent à la descendance des caractéristiques nouvelles favorables à l'espèce. Les espèces ne sont donc pas figées comme on le croyait jusqu'alors.


Charles De GAULLE

Né le 22 novembre 1890 à Lille et mort le 9 novembre 1970 à Colombey-les-deux-églises.

1940: Il rejette l'armistice demandé par Pétain à l'Allemagne nazie. De Londres, il lance, à la BBC, l'appel du 18 Juin au peuple français pour résister et rejoindre les Forces Françaises Libres.

Pendant la Seconde Guerre mondiale il est chef de la France libre puis dirigeant du Comité français de Libération nationale.

De 1944 à 1946: il est président du Gouvernement provisoire de la République française.

1946: Favorable à un exécutif fort, il démissionne par opposition aux projets parlementaires des partis.

1947: il fonde le Rassemblement du peuple français (RPF) mais ne sera plus au manettes pendant plus de 10 ans.

1958 (1° juin): De Gaulle revient au pouvoir, appelé par René Coty à devenir président du Conseil (le dernier de la IVe République). Il fait modifier la Constitution et approuver l'institution de la Ve République par le référendum du 28.09.1958.

1959 (8 janvier) il devient président de la Ve République.

De Gaulle est l'homme qui a ouvert la voie à l'indépendance de l'Algérie française, malgré l'opposition des Pieds-Noirs et des militaires (O.A.S.) qui tenteront de l'assassiner à plusieurs reprises et organiseront des manifestations hostiles à sa politique étrangère.
1961 (18 octobre): Une manifestation interdite, organisée par le FLN, entraînera une centaine de morts dont la moitié seront noyés dans la Seine.
1962 (8 février): 9 manifestants sont tués au métro Charonne lors d'une autre manifestation interdite.
1962 (22 août) il échappe à l'attentat du Petit Clamart.

1962: De Gaulle fait adopter, par référendum, l'élection du président de la République au suffrage universel.

Mai 1968: Il surmonte la crise et, après avoir semblé se retirer, il dissout l'assemblée, convoque des élections législatives qui envoient une écrasante majorité gaulliste à l'Assemblée nationale.

Sur la scène européenne, De Gaulle s'est fait le chantre de l'indépendance nationale, prônant la rupture avec le fédéralisme européen; il a opposé un veto à l'entrée du Royaume-Uni dans la Communauté européenne. Il a aussi soutenu un «Québec libre», condamné la guerre du Viêt-Nam et reconnu la Chine communiste.

1969 (29 avril): il engage son mandat sur un référendum (sur la réforme du Sénat et la régionalisation) et démissionne après la victoire du «non».


Albert EINSTEIN

Né le 14 mars 1879 à Ulm (Allemagne), et mort le 18 avril 1955 à Princeton, dans le New Jersey.
Physicien théoricien.

Il publie sa théorie de la relativité restreinte établissant la relation d'équivalence entre la masse et l'énergie en 1905. D'où la fameuse équation E=mc2.

Puis il démontra, dans sa théorie de la gravitation dite relativité générale en 1916, que les caractéristiques du temps et de l'espace n'étaient pas absolues, mais relatives à l'observateur. En 1921 il recevra le prix Nobel de physique.

1933: Militant pour la paix, et pour cause d'antisémitisme montant qui accompagne l'accession d'Hitler au pouvoir, il devra renoncer à la citoyenneté allemande et quitter son pays pour les USA.

Professeur à l'université de Princeton, il contribue largement au développement de la mécanique quantique et de la cosmologie. Victime des résultats de sa recherche, il assistera, impuissant et avec effroi, à la mise en pratique de sa propre théorie atomique, détournée pour l'élaboration de la bombe à fission nucléaire.

Sa théorie fondamentale de la relativité, la conception humaine du temps, de l'espace et de l'univers, bouleversa la pensée scientifique et philosophique. Il est aujourd'hui considéré comme l'un des plus grands scientifiques de l'histoire, et sa renommée dépasse largement le milieu scientifique.


GANDHI

Né à Porbandar (Gujarat) le 2 octobre 1869 et mort assassiné à Delhi le 30 janvier 1948.

Il a été un pionnier de la résistance à l'oppression par la non-violence et la désobéissance civile de masse.

Avocat, Gandhi organisa la lutte de la communauté indienne pour ses droits civiques, incita les fermiers et les travailleurs pauvres à protester contre les taxes et la discrimination.

Il passa en tout six ans en prison.

Devenu le dirigeant du Congrès national indien, Gandhi mena une campagne nationale pour l'aide aux pauvres, pour la libération des femmes, pour la fraternité entre les communautés de différentes religions ou ethnies, pour la fin de l'intouchabilité et de la discrimination des castes, et pour l'autosuffisance économique de la nation, et surtout pour l'indépendance de l'Inde de toute domination étrangère.

Gandhi est reconnu comme le Père de la Nation en Inde. La date de son anniversaire a été déclarée fête nationale en Inde et "Journée internationale de la non-violence" par les Nations unies.


Albert JACQUARD

Né le 23 décembre 1925 à Lyon (1er arrondissement) et mort le 11 septembre 2013 à Paris.

Spécialiste en génétique des populations, il a été directeur de recherches à l'Institut national d'études démographiques (Ined) et membre du Comité consultatif national d'éthique.

Vulgarisateur scientifique de talent, il savait tenir en termes simples un discours compréhensible par tous, pour ouvrir les consciences.

Toute sa vie il a oeuvré pour la paix et la non-violence. Il a défendu le concept de la décroissance soutenable, l'espéranto, l'environnement. Au sein du DAL (droit au logement) il a été aux côtés des sans-abri et des laissés-pour-compte.

Parmi ses très nombreux ouvrages on retiendra

  • Éloge de la différence: la génétique et les hommes, Seuil, 1978
  • L’Héritage de la liberté: de l'animalité à l'humanitude, Seuil, 1986
  • Moi, je viens d’où ?, avec la participation de Marie-José Auderset, Seuil, 1988
  • C’est quoi l’intelligence?, avec la participation de Marie-José Auderset, Seuil
  • Voici le temps du monde fini, Seuil, 1991.
  • Qu'est-ce que l'hérédité ?, Grancher, 1993.
  • L’Équation du nénuphar : les plaisirs de la science, Calmann-Lévy, 1998
  • L'avenir n'est pas écrit, (avec Axel Kahn), Bayard, 2001
  • La Science à l’usage des non-scientifiques, Calmann-Lévy, 2001.
  • J’accuse l’économie triomphante, Calmann-Lévy, 1996, 2000.
  • Petite philosophie à l’usage des non philosophes, avec la participation d'Huguette Planès, Calmann-Lévy, 1997
  • À toi qui n’es pas encore né(e), Calmann-Lévy, 2000.


Jean JAURES

Né à Castres le 03 septembre 1859; Mort à Paris le 31 juillet 1914.

Figure majeure du socialisme français, orateur brillant, il prit la défense des plus faibles, des ouvriers des mines jusqu’au capitaine Dreyfus.

Né d’une famille bourgeoise il devient professeur au lycée d'Albi en 1881, puis docteur en philosophie quelques années plus tard.

1885: Il est élu député à Castres.

1892: Il est élu député de la ville minière de Carmaux.

1904: il fonde le journal L'Humanité.

1905: il participe activement à la fusion des deux partis socialistes français qui donnera naissance à la S.F.I.O.

A la veille de la Première Guerre mondiale il prônait le pacifisme et la réconciliation entre les peuples. Ses ennemis l'accusèrent de trahison à son pays et lancèrent des appels au meurtre. Il fut assassiné le 31 juillet 1914 par Raoul Villain, un nationaliste, au Café du Croissant à Paris.

Dix ans après sa mort, ses cendres furent transférées au Panthéon.


Emmanuel MACRON

  • Né à Amiens le 21 décembre 1977
    Formé à l'ENA (2002-2004),
  • Inspecteur général des finances (2004-2008),
    Banquier d'affaires chez Rothschild
    (2008-2011),
    C
    onseiller de F. Hollande (2012-2014),
  • Ministre de l'économie et de l'industrie (2014-2016).

En septembre 2014 il méprise les ouvrières de l'abattoir Gad qu'il qualifie d'"illettrées" .
En mai 2016 à Lunel (Hérault) il s'emporte face à deux chômeurs: "La meilleure façon de se payer un costard, c'est de travailler".

Après s'être servi, pendant deux ans, du gouvernement comme tremplin il dispute à Fillon le championnat du libéralisme.

Porté par les medias, il est élu président de la République le 07 mai 2017.


Nelson MANDELA

Né le 18 juillet 1918 à Mvezo (province du Cap) et mort le 5 décembre 2013 à Johannesburg (Gauteng).

Il a été l'un des dirigeants historiques de la lutte contre le système politique institutionnel de ségrégation raciale (apartheid) avant de devenir président de la République d'Afrique du Sud de 1994 à 1999, à la suite des premières élections nationales non ségrégationnistes de l'histoire du pays.

Devenu avocat, il participe à la lutte non-violente contre les lois de l'Apartheid, mises en place par le gouvernement du Parti national à partir de 1948. Puis en 1961 il fonde et dirige la branche militaire de l'ANC, Umkhonto we Sizwe.

Le 5 août 1962, il est arrêté et condamné à la prison et aux travaux forcés à perpétuité. Dès lors, il devient un symbole de la lutte pour l'égalité raciale et bénéficie d'un soutien international croissant.

Après vingt-sept années d'emprisonnement Mandela est relâché le 11 février 1990. En 1993, il reçoit, avec le président de Klerk, le prix Nobel de la paix.

En 1994 Nelson Mandela devient le premier président noir d'Afrique du Sud.

Reconnu comme l'un des dirigeants historiques de la lutte contre le système politique institutionnel de ségrégation raciale (apartheid) il demeure une personnalité mondialement reconnue en faveur de la défense des droits de l'homme.


Martin Luther KING

Né à Atlanta (Géorgie) le 15 janvier 1929 et mort assassiné le 4 avril 1968 à Memphis (Tennessee).

Pasteur baptiste afro-américain, militant non-violent pour les droits civiques des Noirs aux États-Unis, pour la paix et contre la pauvreté.

Martin Luther King devient le plus jeune lauréat du prix Nobel de la paix en 1964 pour sa lutte non-violente contre la ségrégation raciale et pour la paix.

Il mène dès lors une campagne contre la guerre du Viêt Nam et contre la pauvreté. Son combat prend fin avec son assassinat en 1968.


Alain MINC

Né le 15 avril 1949 à Paris,
Conseiller politique, économiste, essayiste et dirigeant d'entreprise français.
Président d'AM conseil et de la SANEF, l'une des trois principales sociétés autoroutières françaises
Aussi membre du conseil d'administration de Prisa, CaixaBank, Fnac, Poweo Direct Énergie, Ingenico et Yves Saint Laurent.

Politique: Soutien de Balladur (1995), de Sarkozy (2012), de Juppé puis de Macron (2017).


François MITTERRAND

Né le 26 octobre 1916 à Jarnac (Charente) et mort le 8 janvier 1996 à Paris.

Onze fois ministre sous la IVe République

Président de la République du 21 mai 1981 au 17 mai 1995.

De 1946 à 1958 puis de 1962 à 1981: Député de la Nièvre. De 1959 à 1962: sénateur de la Nièvre.

En 1971 il devient premier secrétaire du jeune Parti socialiste .

1981 (10 mai): Elu 21e président de la République. Il est le premier socialiste de la Ve République et détiendra le record de longévité à la présidence en faisant deux septennats complets.

1981: Il fait voter l'abolition de la peine de mort.

1986: Il se résout à nommer Jacques Chirac Premier ministre après la défaite de la gauche aux élections législatives.

On retiendra de son second septennat l'engagement militaire de la France dans la guerre du Golfe, la première nomination d'une femme (Édith Cresson) comme Premier ministre, l'adoption par référendum du traité de Maastricht, une deuxième cohabitation (É. Balladur).


Abbé PIERRE

Henri Grouès, dit l’abbé Pierre, né le 5 août 1912 à Lyon et mort le 22 janvier 2007 à Paris.

Prêtre catholique français de l'Ordre des Frères mineurs capucins.

Résistant, puis député apparenté MRP après la guerre, il rejoint la Ligue de la jeune République, mouvement chrétien socialiste, mais arrêtera sa courte carrière politique en 1951 pour se consacrer à sa véritable vocation, après avoir fondé en 1949 le mouvement Emmaüs.

Il a consacré sa vie aux pauvres et aux démunis qu'il "recycle" à travers les activités de récupération-redistribution-construction dans les différentes communautés qu'il a contribué à créer.


Simone VEIL

Née Jacob le 13 juillet 1927 à Nice et morte le 30 juin 2017 à Paris.

Femme d'État française.

Ministre de la Santé sous la présidence de Giscard d'Estaing, elle fera adopter la loi dépénalisant l'interruption volontaire de grossesse (IVG), loi qui sera ensuite couramment désignée comme la "loi Veil". Elle apparaît dès lors comme icône de la lutte contre la discrimination des femmes en France.

Elle est la première présidente du Parlement européen de 1979 à 1982.

Elle est ministre d'État, des Affaires sociales, de la Santé et de la Ville, "numéro deux" du gouvernement Édouard Balladur de 1993 à 1995.

Elle siège au Conseil constitutionnel de 1998 à 2007, puis est élue à l'Académie française en 2008.

Elle fera son entrée au Panthéon avec son époux le 1er juillet 2018.


   

Commentaires:
Vous souhaitez réagir à cet article? Utilisez la page contact pour envoyez votre commentaire.